Les acteurs du projet

 

Fédération Française de Tennis

fft_logo

Les bénéfices engendrés par le tournoi permettent à la Fédération de mener à bien ses missions de service public et d’entretenir le dynamisme du tennis français. En 2015, la FFT a consacré plus 50M€ au développement du tennis français : soutien aux ligues régionales, aux comités départementaux et aux clubs ; développement de la pratique,formation des jeunes, des joueuses et des joueurs au potentiel élevé ; organisation des compétitions et des activités éducatives, sociales et solidaires qui visent à favoriser la pratique chez les scolaires et les publics ayant difficilement accès à ce sport.
Pour assurer ses missions, la FFT s’appuie en particulier sur un réseau très structuré composé de 36 ligues régionales, 84 comités départementaux et plus de 8 000 clubs. Son engagement est récompensé. Avec plus de 1 million de licenciés, le tennis est le premier sport individuel en France.
 
Organisatrice du tournoi de Roland-Garros, la FFT est à l’origine du projet de modernisation du stade. Elle fait réaliser les travaux qu’elle autofinance à près de 95 %. Pour le tennis français, la réussite économique du tournoi de Roland-Garros est essentielle.
 
 

Mairie de Paris

logo_mairie-de-paris
Propriétaire du site et responsable des aménagements urbains, la mairie de Paris a voté à une large majorité, droite et gauche réunies, les différentes étapes du projet de modernisation du stade Roland-Garros, qu’elle subventionne à hauteur de 20 millions d’euros.
 

Compte tenu de l’importance des travaux que la FFT réalisera sur le site, la mairie de Paris a proposé à cette dernière une convention d’occupation d’une durée de 50 ans. Cette convention fixe la redevance versée par la FFT, qui est calculée en fonction de son chiffre d'affaires.
 

Par ailleurs, pour assurer la continuité de l’offre scolaire et de proximité après le réaménagement du stade, la mairie de Paris a mis au point un vaste programme de redéploiement des infrastructures sportives du sud-ouest parisien, avec notamment l’aménagement des pelouses d’Auteuil.
 

Les équipes de la ville se sont également mobilisées pour que toutes les précautions nécessaires soient observées dans le transfert et le réaménagement des collections des serres « chaudes » du jardin d’Auteuil. Et signe de l’attention toute particulière qui est portée à cette opération, les scientifiques du Museum d’Histoire Naturelle donneront leurs prérogatives à la mairie de Paris qui se chargera de la vérification de la mise en œuvre pour en garantir le succès.