Les réponses à vos questions

Retrouvez ici toutes les réponses aux questions les plus fréquemment posées concernant le projet du Nouveau Roland-Garros.

Les acteurs

  • Qui est à l'initiative du projet ?

    C’est la Fédération Française de Tennis (FFT), organisatrice du tournoi, qui est à l’origine du projet de modernisation du stade. Elle fait réaliser les travaux, qu’elle autofinance à près de 95%. La Mairie de Paris, propriétaire des terrains et responsable des aménagements urbains subventionne également le projet.

Le financement

  • Quel est le coût total de l'investissement ?

    Le coût total de l’opération s’élève à 350 millions d’euros pour l'ensemble du projet.

  • Qui va supporter le coût du projet de réaménagement ?

    Organisatrice du tournoi de Roland-Garros, la FFT est à l’origine du projet de modernisation du stade. Elle fait réaliser les travaux qu’elle autofinance à près de 95 % par la mobilisation de ses fonds propres et le recours à l’emprunt. La Ville de Paris subventionne les 5% restants soit 20 millions d'euros équivalent à un an et demi de redevance d'occupation du terrain.

Le stade et les équipements

  • Quel impact sur les Serres d'Auteuil ?

    Bien entendu, les serres historiques de Formigé ne seront ni détruites ni modifiées. Aucun élément historique de valeur patrimoniale ne sera impacté, au contraire. Les services du ministère de l’Écologie considèrent eux-mêmes, dans les considérants aux autorisations de travaux, « que la démolition des serres techniques contemporaines constitue une amélioration pour les abords des serres historiques et pour le site classé », et « que par son écriture architecturale, le nouveau court dont la forme s’apparente à celle de la grande serre historique, constituera un fond de décor de haute qualité au Jardin des serres d’Auteuil situé dans le site classé du bois de Boulogne ».

     

  • Pourquoi maintenir le tournoi sur son site actuel ?

    L'enjeu est de garantir et de pérenniser le succès du tournoi et son statut d'événement majeur sur le circuit professionnel. Roland-Garros a aujourd'hui la chance d'être sur un site magnifique et d'avoir une personnalité qui fait que ce tournoi ne peut être copié nulle part dans le monde. Pour cela, la FFT a fait le choix de rester sur le site historique de la porte d'Auteuil, privilégiant la préservation de l'âme du lieu à la course au gigantisme.

  • Quels changements pour le Centre National d'Entraînement ?

    Le nouveau Centre National d'Entraînement, distinct du projet de Modernisation du stade Roland-Garros, a déménagé au 4, place de la porte Molitor, afin d'offrir plus de modernité et de confort aux joueurs et aux formateurs.

  • Quelle sera la fréquentation quotidienne du tournoi ?

    Le projet privilégie l’aspect qualitatif à l’aspect quantitatif. Aussi la capacité d’accueil du nouveau stade en journée ne changera pas considérablement. Elle sera portée à 40 000 spectateurs contre 37 500 actuellement.

  • Quelle sera la nouvelle superficie du stade ?

    Pour prendre en compte les besoins spécifiques du tournoi et d'un stade en ville, la FFT opte pour la mise en œuvre de deux périmètres. En configuration à l'année, le stade est composé d'une superficie de 8,5 hectares. La place des Mousquetaire, vaste espace paysager de près d'un hectare, est ouverte au public. En configuration tournoi, une partie de l'avenue Gordon-Bennett est occupée pour assurer la continuité des circulations entre le "triangle historique" et le jardin des Serres. La superficie est alors de 11,16 hectares. 

  • Quels sont les principaux changements prévus ?

    Le projet prévoit l'aménagement et la modernisation des équipements du stade Roland-Garros. Au programme notamment : un toit rétractable sur le court central permettant de conserver un statut de stade de plein air, baigné de lumière et de soleil, tout en offrant la possibilité de la poursuite du jeu lors d'intempéries ainsi que la tenue de sessions de soirée ; une place des Mousquetaires aménagée en une vaste esplanade verte de près d'un hectare, ouverte au public hors tournoi ; un nouveau court des Serres enchâssé entre 4 grandes serres, aménagé à proximité des magnifiques serres historiques de Jean-Camille Formigé ; le réaménagement des courts du Fonds des Princes ; l’aménagement d’un bâtiment pour l’organisation du tournoi et d’un nouveau centre des médias.

  • Le site pourrait-il recevoir d'autres événements ?

    Dans les bâtiments en meulière, une fois rénovés, des manifestations culturelles à caractère événementiel ou d'intérêt local pourraient être organisées en étroite collaboration avec les associations, la mairie du 16ème arrondissement et la ville de Boulogne-Billancourt. 

  • Combien de courts seront disponibles dans l'enceinte du stade ?

    Le nouveau stade Roland-Garros comprendra 18 courts et un centre d’entraînement sur le stade Jean-Bouin.

  • Quels équipements sont prévus pour les spectateurs ?

    Le service au public est une des priorités du projet d’aménagement du nouveau stade. Zones de détente, de restauration et points d’information seront plus nombreux et mieux indiqués. Plus d’espace sont également prévus dans l’enceinte pour favoriser et améliorer la déambulation.

Le calendrier

  • Quelle sera la durée des aménagements ?

    La phase des travaux préparatoires sur la parcelle historique du stade s’est déroulée ces derniers mois comme prévu. Ils ont été suspendus en avril afin de mettre le stade en état pour l’organisation du tournoi 2016. La phase 1 des travaux démarrera après le tournoi.

    Dans le Jardin des serres d’Auteuil, les travaux sur les bâtiments en meulière avaient commencé à l’automne et se sont trouvés interrompus (pour une durée de 3 mois) en fin d’année par une décision en référé du TGI de Paris. Les travaux du court des Serres n’avaient pas commencé au moment de cette décision.

    Cette suspension s’est trouvée prolongée par la décision en référé du TA, et cela jusqu’à ce que le jugement sur le fond intervienne (attendu fin 2016). Dans l’intervalle, la FFT s’est pourvue en cassation devant le Conseil d’État. Les recours déposés correspondent aux procédures classiques dans des projets de cette ampleur, et la FFT y fait face avec confiance.

    Les travaux pourraient donc reprendre en cas de décision favorable du Conseil d’État. Dans ce cas, les équipements du Jardin des serres d’Auteuil (bâtiments en meulière et court des Serres) seraient livrés autour de l’été 2018, ce qui n’aurait pas d’incidence sur l’ordonnancement général du projet de modernisation du stade Roland-Garros.

Le quartier

  • Quel impact sur la circulation après le projet ?

    Une fois le projet réalisé, le dispositif sera sensiblement le même qu’aujourd’hui. Pour anticiper cette transformation, certains dispositifs ont déjà été mis en place dès l’édition 2012 du tournoi. Aussi, le réaménagement des accès au stade, dont la création de nouveaux accès au sud et à l’est, va permettre de rééquilibrer la desserte entre la station Porte d’Auteuil et les stations Michel Ange Molitor et Boulogne Jean Jaurès.

  • Des solutions de parking autos et motos sont-elles prévues ?

    La FFT conduit plusieurs actions pour améliorer le stationnement autour du stade. Par exemple, le renforcement de l'information et de la signalétique facilite le taux de remplissage des parkings destinés aux spectateurs, pour réduire le stationnement sauvage. Pour le stationnement des deux-roues motorisés, il est prévu d'aménager des espaces plus généreux et bien localisés près des accès. 

  • L'environnement des riverains va t-il être transformé ?

    La Fédération Française de Tennis (FFT) a veillé, via l’élaboration d’un schéma directeur paysager imaginé par un paysagiste de renom, Michel Corajoud, à ce que le projet s’intègre avec harmonie dans le quartier de la porte d’Auteuil. Pour ce faire, près d’un hectare d’espaces verts sera rendu aux Parisiens. Les nouvelles serres botaniques construites autour du court semi-enterré contribueront au renouveau du jardin botanique de la Ville de Paris et seront accessibles au public toute l’année hors tournoi.