Qui va supporter le coût du projet de réaménagement ?

Organisatrice du tournoi de Roland-Garros, la FFT est à l’origine du projet de modernisation du stade. Elle fait réaliser les travaux qu’elle autofinance à près de 95 % par la mobilisation de ses fonds propres et le recours à l’emprunt. Le solde est financé grâce à l’obtention de subventions de la Ville de Paris.